Bilan séjour Make It - Provence 2018

Voir descriptif détaillé

Bilan séjour Make It - Provence 2018

Voir descriptif détaillé

L’objectif du séjour drone Make-it était dans un premier temps d’apprendre à concevoir des drones afin de les utiliser pour différentes missions telles que la bathymétrie et les initier à l’utilisation d’une imprimante 3D.

Points positifs

Quelques participants sont venus avec leurs idées en tête et ont pu la développer durant le séjour. Dès les premiers jours, nous présentions les projets et nous proposions un projet dit « libre » qui leur permettait de faire un drone choisi (volant, roulant, rampant, etc.). Les projets proposés pouvaient être choisi par d’autres participants ce qui leur permettait d’avoir plus d’idées. Ils se fixaient entre eux en faisant des brainstormings, s’il le fallait avec l’aide d’un éducateur, et établissait les premiers schémas. Les bases leur étaient données avant le départ telle que les notions même d’un fonctionnement d’un drone (Moteurs, ESC, NAZA, GPS, etc.). Ils pouvaient ensuite voir l’application sur le F450 afin de pouvoir le transformer à leurs envies. Côté imprimante 3D et réparations, ça s’est très bien déroulé et ils ont pu ressortir avec de vraies connaissances sur le sujet.

Points à améliorer

Nous avons visé trop haut et trop large. Nous avions en une semaine 4 projets en parallèle ce qui faisait que les éducateurs ne pouvaient pas être partout. Le fait de laisser quelque participant créer le drone de leur « rêves » étaient certes une bonne chose mais les éducateurs ne pouvaient pas les suivent de A à Z ce qui les forçaient à réfléchir par eux même ou à rechercher mais en une semaine ça fait un peu de temps de perdu. Les drones du projet dit « libre » ne sortaient pas tout le temps ce qui faisait qu’ils ne pouvaient pas tout le temps voir l’aboutissement de leur travail. De plus, la semaine suivante, lorsque les participants ayant travaillé sur ce projet quittent le séjour personne de défend le projet donc il ne va pas tout le temps au bout e vu qu’il n’a pas tout le temps de but scientifique il est vite mis de côté. Pour le projet bathymétrie, il a été mis de coté par les participants pendant une longue durée pour deux raisons : la première est que les participants étaient jeunes pour pouvoir prendre la suite et la deuxième est que les participants plus grands, ayant vu ce qui a été fait (sachant qu’il y avait un haut niveau en informatique), ont été désintéressé car ils avaient peur de finir bloqués et préféraient faire carrément autre chose à eux qu’ils auraient commencé.

Nos partenaires

Voir également