Envoyer à un ami

Drone Connection - Provence - 18 au 25 août 2019

Séjour construction et pilotage de drones Voir descriptif détaillé

Drone Connection - Provence - 18 au 25 août 2019

Séjour construction et pilotage de drones Voir descriptif détaillé

11 participants de 9 à 53 ans !
Pilotage et conception de drone
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Vous pouvez retrouver toutes les photos sur OSI-PHOTOS
Vous pouvez vous inscrire afin de télécharger l’album photo de vos enfants.

Dimanche 18 Août

Tout le monde est bien arrivé sur le centre, au fur et à mesure de l’après-midi, et à pu se retrouver pour faire quelques jeux en attendant le premier diner tous ensemble.
Nous avons ensuite fait une veillée en présence de tous les séjours OSI, ainsi que des participants d’une autre colonie de vacances, composée de musiciens, afin de nous rencontrer étant donné que nous allons passer une semaine tous ensemble.

Lundi 19 Août

Nous avons commencé la journée par un forum, nous nous sommes réunis dans un hall pour faire les règles de vie ! Ceux qui étaient déjà présents la semaine précédente nous ont mimé les règles qui avaient alors été mises en place, et nous devions les deviner. Nous avons pu discuter également des règles établies afin de voir s’il fallait en corriger certaines, en ajouter ou en enlever.

Nous sommes ensuite partis en activité scientifique. Chaque groupe dans sa salle d’activité avec ses animateurs respectifs !
Nous avons été lancés, pour commencer, sur un jeu de piste. Nous avons suivi les indices qui nous ont fait trouver différentes pièces de drone, et découvrir le centre au passage. Nous avons ensuite réunis tous les objets trouvé dans la salle pour voir ce que nous arrivions à identifier ! Et nous avons maintenant une bonne idée des composants nécessaires pour faire voler un drone.

Nous avons ensuite fait une activité sur le biomimétisme. Nous avions plusieurs images étalées sur la table, et certaines représentaient des éléments naturels, d’autres des innovations technologiques ou des inventions de tous genres. Nous avons essayé en discutant de relier les différents éléments entre eux, et nous avons été surpris de voir parfois quel animal ou quelle plante a inspiré quelle invention ! Le scaphandre inspiré d’une araignée qui peut pondre sous l’eau avec une bulle d’air emprisonnée dans une toile, la tôle ondulée inspirée par la coquille Saint-Jacques, le papier inspiré par les nids de guêpes et d’abeille ! Comme quoi, l’homme n’a peut être pas inventé grand chose...

Nous avons fini la matinée par un petit échange afin que chacun partage son expérience du monde du drone, en terme de pilotage et de connaissances, et partage également sur ses attentes pour la semaine à venir.

L’après-midi, nous avons pu commencer à faire de la conception. Nous avons été lancés sur la découpe de dépron afin de créer... De petites ailes volantes ! Un format A4 suffit, un patron pour l’aile en V, et une découpe, c’est tout ce qu’il faut. À quelques détails prêts... Nous avons pu nous rendre compte que l’aile ne vole pas en l’état. Mais pourquoi ! Une analyse du comportement nous montre rapidement qu’il y a un problème d’équilibrage : l’aile « tombe » directement en arrière et part en vrille ! Un fait intéressant qui était prévu, mais qui nous permet d’aborder la notion de centrage, de symétrie, de leste...

JPEGJPEGJPEG

Nous avons mis en pause cette conception pour faire notre premier test de pilotage. Nous sommes passés les uns après les autres sur une petite machine d’entrainement afin de voir ou nous en sommes sur les bases du pilotage. Cela a servi de découverte pour certains et de décrassage pour d’autres, et demain sera le temps de finir nos ailes en dépron et de commencer l’initiation au pilotage.

Mardi 20 août

Après le forum l’équipe Drone s’est rendue à l’atelier.
Nous avons commencé la séance par un point sur les notions vues la veille concernant l’équilibrage et le centre de gravité. Puis nous avons parlé du profil d’une aile et de l’écoulement de l’air sur celle-ci.

Nous avons ensuite finalisé nos petites ailes en dépron. Les stabilisateurs (où dérives) ont été scotchés à l’aile et une sorte de quille s’est vue apparaître sur certains modèles. une quille permet un lancer plus régulier.

Après quelques réglages et équilibrages, nous avons parlé de la finesse.
Nous parlons ainsi de finesse pour tous les « objets » volants : parapente, deltaplane, hélicoptère, planeur et avion, bien sûr. La finesse d’un avion est sa capacité à planer tous moteurs éteints.

Les avions ont généralement des finesses comprises entre 8 et 20 : les avions de ligne ont des finesses comprises entre 16 et 18, l’Airbus A320 a une finesse de 17, le Boeing 747 de 17,71. Le Concorde avait une finesse de 4 au décollage, 12 à Mach 0.95 et 7.5 à Mach 22 !
Les derniers prototypes de « Wingsuit » permettent d’atteindre une finesse de 3. Les parapentes modernes ont une finesse comprise entre 9 et 133. Les deltaplanes « souples » modernes ont une finesse comprise entre 14 et 16, et les deltaplanes « rigides » modernes ont une finesse comprise entre 18 et 22. Les planeurs de construction en bois et toile de 27 à 32 et les planeurs plastiques ont commencé à 30 et sont à plus de 60 actuellement.

Typiquement, sur un planeur moderne :

la vitesse de finesse maximale se situe entre 80 et 120 km/h selon le modèle et la charge alaire 4,5,
la vitesse de taux de chute minimal est de l’ordre de 80 km/h et le taux de chute correspondant de l’ordre de 0,8 à 0, 5 m/s. »
source : wikipédia

JPEG

Tableau

Nous sommes allés piloter les JJRC. Nous avons repris les exercices de pilotage. Pour certains les exercices de stationnaire continuent et pour d’autres des cercles et des « huits » (figure de huit faite par le drone en vol) commencent.

Après le repas nous avons repris les exercices de vol .
Nous travaillons en équipe de deux un pilote et son copilote.

JPEGJPEGJPEG

Nous nous auto-évaluons. Le copilote pondère l’auto-évaluation du pilote et nos animateurs donnent des conseils sur la façon de piloter.

A la fin de l’activité scientifique nous sommes passé deux par deux dans la salle.
il y avait tout d’un coup plus de place et nous étions moins déconcentré par le vol des autres machines. Nous nous avons bien progressé.

Ce fut l’heure de goûter puis le temps du grand jeu.
Nous avons fait un Cranium. Un jeu ou il faut faire découvrir un mot ou une expression soit en mimant,modelant ou en dessinant.

Mercredi 21 Août

Aujourd’hui nous avons débuté l’activité par faire un petit point sur ce qui a été fait la veille, en partageant notre ressenti sur le pilotage notamment.
Ensuite nous nous sommes séparés en deux groupes pour commencer à faire de la conception. Un groupe composé de Maxime, Arthur et Ugo s’est mis à réfléchir sur l’amélioration du F450 monté la semaine précédente, qui est quasiment prêt à voler, et sur lequel il faut ajouter des caméras pour tenter de faire de la prise d’image dans le cadre d’un projet de détection de nids de chenilles processionnaires. L’autre groupe, avec Paul, Luca, Sophie, Carla, Andréa, Cyrian et Côme s’est mis sur le montage d’un nouveau F450, afin de voir toutes les étapes de montage d’un drone. Avec ce groupe nous avons pu apprendre à faire de la soudure, avec les étapes nécessaires pour cela :

  • Préparation du matériel
  • Mise en place du poste à souder
  • Equipements de protection
  • Pré-étamage des fils et connecteurs

Pour le F450 déjà construit, deux caméras ont été ajoutées : une sur le dessus, pour voir ou va le drone, et une en-dessous afin de voir les arbres et d’éventuels nids de chenilles processionnaires.

Cet après-midi, nous avons repris la conception dans l’atelier. Le montage de F450 a bien avancé, les composants ont été soudés sur la plaque, les moteurs vissés aux bras et ces derniers vissés sur la plaque.
En parallèle, l’amélioration de l’autre F450 a avancé également, avec l’ajout de 2 caméras de type GoPro.

JPEGJPEGJPEG

Nous sommes ensuite sortis pour tester le F450 muni de ses caméras et piloter un peu les JJRC en extérieur, pour la première fois. Ce n’était pas une expérience évidente mais c’était très formateur !

Après le goûter nous sommes tous allés dans le sous-bois, ou « coin cabane », le groupe Drone Connection, le groupe Puces sur le terrain et le groupe Au fil de l’Arbre, pour faire une capture de drapeaux. Chaque équipe a un camp et doit protéger son drapeau, tout en essayant d’aller récupérer le drapeau adverse et le ramener.
JPEGJPEGJPEG

Pour la veillée, une colo présente sur le centre a organisé une soirée Casino, et nous a invité, nous avons donc partagé de bons moments autour de plein de petits jeux et stands amusants tenus par une partie des autres jeunes.

Jeudi 22 Août

Session de pilotage ce matin ! Nous avons identifié le problème du F450 amélioré qui n’a pas pu voler hier : lors de manipulations pour réagencer certains composants, deux câbles ont été intervertis au moment de les rebrancher, ce qui a mis hors service deux composants et nous a empêché de décoller.

Nous avons préparé le matériel pour sortir piloter dans une grande prairie en face du centre. Nous avons pris :

  • Le F450, ses batteries, sa radiocommande, ses hélices
  • Une caisse avec les petits drones JJRC, les batteries, les radiocommandes
  • 2 quadricopters Phantom 4 avec leurs batteries
  • Des cerceaux pour faire des exercices de pilotage

Nous avons commencé par tester le F450. Nous avons fait la procédure de calibrage de la boussole électronique, qui permet de garder l’orientation du drone, et nous avons mis les hélices.
JPEG
Nous avons fait un premier test, appelé saut de puce : il s’agit de faire décoller le drone, le laisser à quelques mètres de hauteur, et le reposer. Cela permet déjà d’identifier s’il y a des soucis en observant son comportement : est-ce qu’il dérive dans une direction, est-ce qu’il tourne sur lui-même, est-ce qu’il monte ou descend tout seul, ce genre de choses. Nous n’avons rien noté de particulier, il est resté bien stable, donc nous avons pu redécoller pour tester les déplacements. Et bonne nouvelle, tout s’est bien passé ! Le drone a parfaitement répondu aux commandes, nous n’avons pas observé d’anomalie dans le comportement du drone, il est bien stable, quoiqu’un peu lourd du fait d’avoir ajouté 2 caméras dessus, mais cela ne l’empêche absolument pas de voler ! Une belle réussite.

Nous avons ensuite piloté les Phantom 4. La superficie de la prairie a permis de faire voler les deux en mêmes temps, afin qu’on puisse passer 2 par 2. Nous avons pris en main ce drone que la plupart n’avait jamais piloté, et nous familiariser avec sa sensibilité, et surtout sa stabilité, ce qui change énormément des petits drones d’entrainement !
Nous sommes allés manger Pour revenir au plus vite dans la salle et recommencé à piloter le Phantom 4 et le F450.

JPEG

Nous avons effectué un exercice qui consistait à comprendre que notre cerveau nous joue des tours. Il fallait faire monter le phantom à 50 mètres de hauteur et le positionner au dessus des cerceau qui était disposé assez loin.
Alors que l’on pensait que l’ on était au dessus nous basculions la camera à la vertical, nous nous rendions compte que l’ on était pas au dessus .
il s’agit d’une erreur de parallaxe.

JPEG

Nous avons ensuite enchaîné avec un exercice qui nous semblait compliqué avec les JJRC faire des cercles et des huit . C’était bien plus facile car la machine est super stable.

Pour l’activité extra scientifique on a fait des fusées propulsées par de l’air et de l’eau.

Vendredi 25 Août

Aujourd’hui nous sommes restés en salle pour faire de la construction. Nous avons pur bien avancer le montage du nouveau F450, qui est preste terminé. Il reste néanmoins le paramétrage de l’appareil à faire, ce qui n’est pas le plus court en général, car elle demande de la patience pour ne pas se tromper, et plusieurs vérifications. Nous ne pouvons pas prendre de le risque d’envoyer en l’air une machine mal réglée !

Nous avons ensuite parlé de la retransmission, et nous nous sommes préparés pour notre présentation. Nous avons établi les différents sujets dont nous allions parler, et qui constituent le contenu de notre semaine, puis nous nous sommes répartis les sujets afin que chacun puisse choisir de quoi il va parler. Chacun a ensuite pris un moment pour préparer ce qu’il allait dire sur sa partie, et nous avons même commencé une présentation PowerPoint afin d’avoir un support visuel pour nous aider à expliquer tout ce que nous avons fait.
Nous allons également réaliser un montage photo pour illustrer le tout, une fois que la présentation orale sera terminée.

Samedi 26 Août

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également