Envoyer à un ami

Drone Connection - Pyrénées - 14 au 21 juillet 2019

Voir descriptif détaillé

Drone Connection - Pyrénées - 14 au 21 juillet 2019

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Réaliser et tester un protocole pour evaluer la furtivité des drones
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Le Journal de bord écrit par les enfants lors du séjour Drone dans les Pyrénées.Retour ligne automatique
semaine du 14 au 21 juillet 2019

Le Journal de Bord

Dimanche 14 Juillet 2019

Bonjour,
Nous sommes bien arrivés sur le centre, le paysage est somptueux. Nous prenons nos marques les uns avec les autres. Nous sommes très motivés à l’idée de commercer la semaine.
En espérant que vous allez suivre notre aventure, a demain.

Lundi 15 Juillet 2019

Salut la compagnie,

Semaine un peu particulière chez les volants, une partie du groupe va découvrir les joies de voler comme un oiseau, bienvenu aux apprentis parapentistes.

« J’ai adoré découvrir le parapente » Vincent

Aujourd’hui nous avons, Leo, Louis et Moi, été initié au parapente. Après un tour sur le matériel ; apprendre à plier la voile, et démêler les fils (les suspentes, NDLE), ce qu’est une sellette. Nous avons pu essayer le gonflage de voile en légère pente. C’était dur pour une 1re fois, de devoir remonter la pente école après chaque tentative de « décollage » c’est physique. Nous nous sommes vraiment amuser, surtout lorsque nous avons vraiment ressentis que nous flottions, comme avec l’ascenseur a port aventura (un manége type ascenseur, NDLE). Je me suis vraiment éclaté.

« C’était physique de remonter la pente école » Louis

Dans l’autre partie du groupe, nous avons appris à nous servir du matériel que nous allons utiliser toute la semaine. En plus de nous amuser avec le sonomètre ; nous avons mesuré pleins de son différents, de l’intensité du bruit d’une voiture à celui d’une table qui bouge en passant par le cri de la directrice (promis on a pas fait de bêtise c’était un but expérimentale, 100 décibel quand même). Nous avons appris à nous servir des appareils volants, avec la découverte des radios et de leur fonctionnement. Nous avons fait décoller nos premiers drones, tout en continuant nos mesures et ainsi voir les notions d’opérateur et de contrôleur de vol. Ronan et Xavier nous ont appris les règles à respecter pour l’usage des drones avec le dessin. La sécurité en vol n’a plus de secret pour nous (ou presque).

« On s’est bien amusé » Maxence

L’après-midi, les pilotes du centre ont permis aux pilotes sous voiles de rattraper les connaissances vue le matin. Ronan nous a bien expliqué le fonctionnement des batteries, pendant que Xavier nous montrait les différences entre des drones « Stabilisé » et « non Stabilisé ». Cela nous a permis de comprendre comment nous allons devoir procéder pour continuer nos mesures en extérieur. Nous avons ensuite pu tous ensemble expérimenter la « perte de vue » d’un appareil sous la vigilance de Xavier et Ronan.

« C’est impressionnant de voir ce tout petit point au loin, c’est sûr que si on ne le voit pas on l’entend pas » Timothé

Mardi 16 Juillet 2019

Bonjour, bonjour,

Grosse 2e journée pour tout le monde. Les activités ont commencé dès 9heures.

« Journée bien et joyeuse, un peu chargée » Timothée

Nous, les pilotes d’aérodynes, on a commencé par voir la forme des ailes, des hélices, afin de mieux comprendre l’aérodynamisme. La portance en opposition à la gravité n’a plus de secret pour nous. Notre compréhension des appareils nous à permis de prendre de nouvelles machine en main pour approfondir nos tests. C’étaient des machines un peu plus nerveuses et vraiment fun. Nous avons communiqué en langage sémaphorique, pas forcement évident de décrypter les mots que nos contrôleurs tentés de nous faire deviner. Nous avons ensuite repris nos JJ pour nos 1ers vols en extérieurs, cela nous a permis continuer le travail de communication, avec des signaux. On jouait à se faire des passes avec les appareils, cela permet de décomposer la liaison radio entre notre appareil et le radio contrôleur.

« Le vent fais vraiment dériver les machines non stabilisé » Maxence

L’après-midi nous avons abordé quelques notions de météorologie, pour mieux comprendre et reconnaître les nuages. Les cotonneux c’est les cumulus, ce en forme de voiles blanc ce sont les Stratus. On a continué notre apprentissage du vol en extérieur avec différentes machines, notamment des Avitrons, à classé dans la catégorie des Ornithodrone. Nous avons aussi vue diffèrent mode de vol, horizon, sans tête, et angle. Cela prend beaucoup de temps pour tous les maîtriser.

« Clairement une bonne journée, bien sympathique avec le parapente » Leo

Pour cette deuxième journée, programme chargé aussi pour nous les parapentistes, pilotes d’aérostats. Le matin départ à 9 heure et pour toute la journée. Le matin Nous sommes retournée en pente école pour apprendre et retravailler le décollage en individuel. toujours aussi dur de remonter la pente avec le matériel, surtout que nous prenons de plus en plus d’élan. Sensation magique quand nos pieds ne touchaient plus le sol, on a pu décoller sur quelques mètres. Louis à même trébuché après un caillou finissant la tête la 1er dans ... cela restera entre nous hahaha. On a pu ressentir comment prendre les commandes et piloter la voile, on devient des oiseaux.

« On a pris une thermique […] ça fait tout drôle de se retrouver en haut » Louis

Dans après-midi, premier vrai vol en biplace avec nos moniteurs, Damien et Alain. Dévaler la pente, se sentir porter par la voile et rester suspendu dans le ciel à quelques centaines de mètres c’est « wahou ». Nous avons pu prendre les commandes pendant le vol, malheureusement étant sujet au mal des transports, je n’ai pas pu faire tout ce que j’aurais voulu. Néanmoins, le vol fut super intéressant. Louis et Vincent ont même eu la chance de vivre quelques figure d’acrobatie en vol, bien sûr ils n’étaient plus les freins en mains.

« Trop top le cross over » Vincent

Mercredi 17 Juillet 2019

Hello à tous,

« C’était bien on a fait pleins de trucs » Matthieu

Mercredi, 1re journée tous ensemble. Nous rentrons maintenant dans la grosse partie de notre semaine, après avoir appris maitriser les machines que nous allons analyser. Ce matin nous avons fait la maintenance des appareils quelques réparations, de la fabrication, et de la programmation sous betaflight. Le drone que j’avais ramené le E010 ressemble plus à un 8X maintenant. Nouvelle Frame (Châssis, NDLE), nouveaux moteurs, même carte de contrôle. Après chaque maintenance on s’assurait que les appareils été en bon fonctionnement, le nombre d’appareil que nous manipulons se multiplies.

« On a vue, et entendu pleins de machines différentes » Pier

Cette après-midi les parapentistes nous ont donné des explications sur leurs aéronefs à voile, comment ils font pour décollé, comment et pourquoi ça vols. Cela nous a permis d’apprendre les flux d’air, la différence de densité entre l’air chaud et l’air froid. Les instructeurs nous ont mieux montré cela avec le principe des montgolfières, l’air se comporte vraiment comme un fluide. Ensuite on a réellement entamé la phase de test scientifique sonore, 9 appareil diffèrent en tout cette après-midi. Des tests à différentes hauteurs et par différents pilotes, On continue notre recherche du drone le plus silencieux, ce n’est pas le miens. Les éducateurs m’ont même montré des fonctions que je ne connaissais pas dessus, comme le démarrer manuellement et un mode vocal est très « approximatif ».

« C’est génial de voir le fonctionnement des appareils » Pier

Note De L’équipe d’Éducateur (NDLE) : Nous partons en bivouac demain Soir, Rendez vous vendredi pour la suite du Journal de Bord. Merci de suivre nos Aventures.

Jeudi 19 juillet 2019

Nous avons commencés la journée par étudier le vol d’avion en papier. Nous avons identifier 2 types d’avions en papiers : les planeurs et les fusée. Les premier volent lentement mais pas toujours droit. Les seconds volent rapidement assez droit mais pas toujours très loin. Nous avons classés ces avions en fonction de la distance atteinte et de la qualité du vol. tous ces exercices nous ont permis de comprendre le fonctionnement de la portance sur les avions.
En fin de séance Xavier nous a initiés au vol en immersion. Nous avions tous des casques ou lunettes connectés à la camera d’un drone et quelqu’un essayait de le piloter.

« L’immersion c’est bien ! » (Celian)

L’après midi nous nous sommes séparés en 2 groupes. Ceux qui voulaient continuer de voler et de prendre des mesures, et ceux qui voulaient construire un drone.
Le F450 (le drone à monter NDLE) est constitué de nombreuses pièces. Il a fallut souder, visser, brancher, coller, scotcher, scratcher… En suivant bien les explications de Ronan tout le monde à pu faire quelque chose et nous avons pu finir le drone en une séance. Une personne du séjour ours s’est joint à notre séance et une partie de l’équipe lui a appris à voler.

« C’était cool de monter le F450 » (Mael)

En fin de journée nous sommes partis rejoindre les participants du séjour ours en bivouac.
On a pu faire un feu de bois, et on a appris des chansons.
La soirée était particulièrement étoilée. On a même pu voir l’ISS passer juste au dessus de nos têtes.

Vendredi 20 juillet 2019

Au lever il a fallut plier le bivouac et les tentes. Une fois le camp levé, nous avons laissés les participants ours et nous sommes partis dans la montagne pour prendre des mesures. La marche été un peut longue et nous n’avons pas pu prendre autant de mesures que nous voulions.

Après le repas Xavier et Eloy nous ont amenés nous baigner dans un ruisseau tout proche. Une eau à 12° parfaitement claire. Tout le monde s’est baigné on a même fait un petit cairn.

« L’eau était très froide mais c’était cool » (Louis)

Au retour de la baignade l’équipe parapente est partie pour son dernier vol de la semaine et le reste est rentré sur le centre. À la ‘arrivée et après un bon goutter nous avons tenter de tester le son du f450 fraîchement monté. Malheureusement il y a eu des problèmes avec la batterie et nous n’avons pu faire des mesures qu’au décollage.

En parapente les accompagnateurs nous ont laissés prendre les freins et les avants (commandes des voiles NDLE) on a pu prendre des courants ascendants et voler pendant 30 minutes. Léo non volant cette fois ci (mal de l’air) s’est entraîné à filmer les parapentistes. C’est une zone très fréquenté, c’était très compliqué.

Nos partenaires

Voir également