Envoyer à un ami

Montage et paramétrage du F450

Voir descriptif détaillé

Montage et paramétrage du F450

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Ce tutoriel regroupe les étapes et choses à savoir pour réaliser le montage et le paramétrage du quadricoptère F450 de la marque DJI, et peut servir pour apprendre à monter tout type de drone.

Trouvez en pièce jointe les versions PDF à télécharger, avec les images !

Le Projet

Montage du drone

Cette notice va vous permettre de monter ou de démonter un drone DJI F450 étape par étape.
Dans un premier temps, voici les composants électroniques que vous aurez à manipuler :

  • 2 paires de bras
  • 4 moteurs DJI
    • 1 paire de moteurs tournant dans le sens horaire
    • 1 paire de moteurs tournant dans le sens anti-horaire
  • 1 GPS (NAZA Multi Rotor V2)
  • 1 NAZA-M
    Ce composant agit comme un microcontrôleur qui va faire communiquer l’ensemble des composants électroniques du drone. C’est le cerveau du drone.
  • 4 ESC (420 Lite)
    Ce sont ces composants qui vont commander la,vitesse de rotation de chaque moteur.
  • Récepteur (Graupner GR-12L)
    Ce composant permet de recevoir les ordres de la radiocommande.
  • Contrôleur d’alimentation (Versatile Unit)
    Ce composant permet de distribuer correctement l’alimentation sur chaque
    composant électronique du drone.

Montage
Commencez par repérer l’emplacement et placer chaque ESC sur l’armature en fonction de leur numéro d’identification placé sur un postit collé sur leur connecteur. Référez-vous à l’image présentée ci-contre.
Soudez les ESC sur les diagonales de l’armature (comme sur la photo ci-contre). Faites bien attention de faire coïncider les bornes « + » et « - » des ESC aux bornes « + » et « - » de l’armature.

Ensuite, soudez sur un même point de soudure les bornes « + » du contrôleur d’alimentation, du câble d’alimentation par batterie sur la borne « + » sur le côté de l’armature. Faites de même pour les bornes « - ». Branchez chaque ESC au contrôleur NAZA-M selon leur numéro d’identification. C’est-à-dire que l’ESC numéro 1 est branché sur le port M1 du NAZA-M. Le numéro 2 est branché sur le port M2 et ainsi de suite.

Nous allons, ensuite, brancher le récepteur Graupner GR-12L au contrôleur NAZA-M. Pour cela, respectez les branchements donnés dans le tableau ci-dessous :

Bornes du récepteur Ports du contrôleur
I+1 A
I+2 E
I+3 T
I+4 R
I+5 U

Puis fixez le récepteur sur le scratch positionné sur l’armature.
Effectuez un rangement de câbles reliant les ESC au contrôleur NAZA-M. Vous pouvez les plier et les coller sur l’armature à l’aide de scotch.

Branchez le connecteur du contrôleur d’alimentation au port X3 du contrôleur NAZAM.
Nous allons fixer les 4 bras du drone. Les deux bras rouges se placent à l’avant du drone et les deux bras blancs sont à l’arrière. Chaque bras est à visser par le dessous de l’armature à l’aide de 2 vis.
Repérez à l’aide de l’image ci-contre le placement des 4 moteurs DJI en fonction de leur sens de rotation.

Vous devez les fixer en vissant 4 vis par le dessous des bras. Après les avoir fixés, faites passer les 3 fils de connections du moteur au travers des alvéoles du bras.

Ensuite, branchez les 3 fils de connections des moteurs aux ESC associés. Puis, fixez les ESC aux bras à l’aide de scotch.
Connectez le GPS au port EXP du contrôleur NAZA-M.
Connectez la LED NAZA-M au port LED du contrôleur NAZA-M.
Ces deux ports du contrôleur se trouvent audessus des ports A, E, T, R, U, X1, X2, X3.
Fixez la partie haute de l’armature à l’aide des 16 vis. Veillez à ne pas oubliez de fixer le GPS sur la partie supérieur gauche de l’armature. Le GPS doit être orienté dans le même sens que le contrôleur NAZA-M.

Attachez les hélices en les vissant. Faites attention, une hélice est associée à un seul moteur (sens horaire ou sens anti-horaire).

Et hop, votre drone sera presque prêt pour le décollage.

Tutoriel PDF avec IMAGES (cliquer dessus pour le télécharger) :

Paramétrage

1) Choisir un emplacement mémoire – créer son modèle
Pour entrer dans le menu de la radiocommande, il suffit d’appuyer sur le bouton « set ». Une fois dans le menu, vous aurez de nombreux choix. Il faudra aller sur « sélection de modèle ».

Dans « Sélection de modèle », vous aurez des modèles déjà mis en mémoire donc si vous voulez en créer un nouveau il vous faudra aller sur un emplacement libre.

Ensuite, vous aurez le choix entre les deux grands types de drone volant, « avion (aile volante) » ou « hélicoptère ». La radiocommande devra être paramétré en mode avion même les multicoptères ont plus un style d’hélicoptère.

Une fois le type « avion » choisi, vous arriverez sur cet écran :

« Nom mod. » : Permet de donner un nom au modèle crée
« Mode pilotage » : Vous aurez le choix entre 4 modes de pilotage. À moins que vous ne connaissiez sachiez déjà en utiliser un autre, vous choisirez le mode « 2 », pour lequel
-  La manette des gaz se trouve à gauche, sur le même joystick que la direction ;
-  La manette de droite permet de déplacer le drone horizontalement sans changer son orientation.
« module HoTT » : Vous permettra d’appairer le récepteur de la machine à la radiocommande
Il faudra appuyer sur le bouton « set » du récepteur et sélectionner le premier « n/d » pour qu’il fasse la recherche des récepteurs. Lorsque vous verrez « Bind » à la place de « n/d », c’est que vous avez réussi

Les autres paramètres ne nous serviront pas pour le moment.
2) Définir les interrupteurs
Par suite, il faut définir quels interrupteurs serviront pour activer le « fail-safe » et pour choisir le mode de vol (encore autre chose que le mode de pilotage dont on parlait plus haut, ici les possibilités sont « GPS », « Atti. », et « Manuel »). Pour cela, rendez-vous dans les « mixages libres » de la radiocommande afin d’affecter des interrupteur aux sorties.

En fonction du branchement effectué sur le NAZA (broche u) et la radiocommande, vous devrez associer l’interrupteur à la broche du récepteur concerné. Pour ma part la broche u du NAZA est branché à la broche 5 de mon récepteur.
Nous allons tout d’abord configurer l’interrupteur pour le mode de vol :

Pour cela, sur la ligne « M1 » On choisira « I » pour interrupteur affecté à la broche 5

Une fois l’opération faite il faudra aller dans la 4è colonne et appuyer sur « set » pour choisir l’interrupteur . On prendra de préférence l’interrupteur « 6-7 » car il a 3 positions (pour les trois modes de vol) et l’interrupteur « 3 » car il est juste à coté de l’interrupteur « 6-7 » et peut être activé rapidement en cas de problème. (Il faudra cependant faire deux lignes pour l’interrupteur « 6-7 » car il a 3 positions, et que « haut-milieu » et « milieu-bas » compte chacun comme un interrupteur. Faire la position haute et ensuite la basse). Ça vous donnera ça :

Pour les régler, il faut aller sur la petite flèche dans la 5è colonne de l’écran
Tout d’abord nous régler la position haute de l’interrupteur 7. Pour cela sélectionnez « asy » en bas à droite de l’écran, bougez l’interrupteur 7 en position fermée (mettez-le vers le haut) et entrez la valeur indiqué-ci-dessous (pour se déplacer utiliser l’interrupteur concerné) :

La même chose pour l’interrupteur 6 (qui est en fait l’interrupteur 7 en position basse) :

Et enfin l’interrupteur 3 se règlera comme ceci :

3) Réglages sur le logiciel DJI NAZAM

Retirez les hélices du drone si elle sont déjà dessus (pour des raisons de sécurité les réglages se font sans hélice).
Branchez la batterie au drone (pour alimenter le module NAZA en électricité).
Connectez le module NAZA à un ordinateurA :
• le port (micro-)USB du NAZA est sur le module avec une diode ;
• certains câbles USB ne fonctionnent pas (ceux qui sont « charge uniquement »B).
Lancez le logiciel assistant correspondant à votre version du NAZA (V1-lite : étiquettes rouges sur boîtier gris ; V2 : étiquettes oranges sur fond noir), et appuyez sur « skip » (souligné en vert ici).

Si une boite de dialogue s’affiche demandant à se connecter, vous pouvez créer un compte ou entrer ces informations de connexion : « drone.connection.open.mel yopmail.com », « UnnecessaryPsw0d ». 
En bas à gauche de l’écran, vous devez voir une des « LED » s’allumer en vert, cela veut dire que l’assistant reconnaît le NAZA et est prêt à faire les tests. Si elle ne s’allume pas vérifiez que le câble USB permet le transfert de données puis que le pilote est bien installé (notes de fin de document).
Quand tout va bien, les curseurs verts bougent avec les joysticks de la télécommande.

Une fois sûrs que le module NAZA est reconnu, allez dans l’onglet « Basic/Aircraft », et choisissez le type de d’agencement des moteurs correspondant à votre drone ; pensez à vérifier le sens de rotation des moteurs, s’il n’est pas le même que sur le dessin, à moins de vouloir faire des bricolages immondes il faut échanger des moteurs (s’ils ont un sens de rotation prédéfini, sinon échanger deux des fils en entrée d’un moteur suffit pour changer son sens de rotation).

Passez ensuite à l’onglet « Basic/Mounting » et indiquez la position du GPS par rapport au centre de gravité de l’engin (normalement le contrôleur (« MC » sur l’image, avec écrit « NAZA » dessus) doit être au niveau du centre de gravité). Attention au sens des axes ! Attention aussi, la position du centre de gravité change avec le chargement (caméra, bidules accrochés...)
Dernière étape des réglages sur l’ordinateur : allez à l’onglet suivant (« Basic/RC », les autres ne nous serviront pas), il faut tester les commandes.
Cochez le bouton « Tradition » du paragraphe « Receiver Type »
Télécommande allumée, dans le cadre « Command Sticks Calibration », cliquez sur « START » pour démarrer la calibration, puis bougez commandes au maximum et dans tous les sens jusqu’à ce que les curseurs arrêtent de gigoter et se stabilisent au centre quand les joysticks y sont aussi, puis cliquer sur « FINISH ».

Vérifiez que :
• les gaz sont bien sur le canal « T » (throttle = accélérateur), et vont vers la droite en augmentant ;
• la rotation (en mode de pilotage « 2 », sur le stick des gaz, de gauche à droite) est bien sur le canal « R » (rudder = gouvernail), et va dans le même sens que le stick ;
• l’inclinaison avant-arrière est bien sur le canal « E » (elevator = « ascenseur », parce que pour un avion l’incliner avant-arrière le fait descendre-monter), et que le curseur va à gauche quand le stick va en bas ;
• l’inclinaison gauche-droite est bien sur le canal « A » (aileron) et va dans le même sens que le stick.
En cas de souci :
• Si un canal correspond au bon stick, mais bouge dans le mauvais sens, cliquer sur « REV » ;
• Si des canaux sont échngés, dans les réglages de la télécommande, dans « RÉGL. DE BASE DE MOD. » on trouve l’option « Map de Sort » permettant entre autres d’intervertir les canaux de sortie de la télécommande.

Vérifier ensuite le réglage du canal « U » : bougez les interrupteurs et regardez si les modes le curseur va se placer « en face » des bons modes (regarder celui qui s’allume ne couleur, l’alignement est trompeur). Si le mode en couleur n’est pas celui demandé, il faut retourner dans les « mixages libres » de la télécommande et changer les pentes que l’on avait mises.
4) Réglage du fail-safe
Sur la télécommande, dans le menu principal, on trouve les réglages du fail-safe :
Avec le point noir correspondant au numéro de canal de sortie sélectionné, parcourez l’ensemble des canaux et faites passer les curseurs sur la ligne du haut (il faut et suffit en fait de le faire pour le canal qui est relié au « U » du NAZA, mais c’est aussi simple de le faire pour tous…).
Mettez ensuite l’interrupteur du fail-safe dans la position où celui-ci est activé, et sélectionnez « STO » (stocker). Après la confirmation de l’enregistrement du réglage, votre engin est prêt à voler.

Tutoriel PDF avec IMAGES (cliquer dessus pour le télécharger) :

Retours d'Expérience

Questions Techniques et Débats


Posez une question

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également